Le monde bascule en 2020, Sydney en tête

19

(Sydney) Le monde a commencé mardi à basculer en 2020, avec en tête Sydney qui, malgré le nuage de fumée toxique dû aux incendies qui l’étouffe, a donné le coup d’envoi des célébrations mondiales du Nouvel An avec un feu d’artifice géant.

À Pyongyang, une foule s’est rassemblée pour un concert dans le centre de la capitale nord-coréenne aux douze coups de minuit, accompagné de feux d’artifice au-dessus d’une scène éclairée aux néons accueillant une spectacle de danse chorégraphié au millimètre. En Corée du Sud, les habitants ont afflué aux cérémonies rituelles durant lesquelles on sonne des cloches, notamment dans le centre de Séoul en présence de vedettes locales.

About bascule
Bascule may refer to:

A bascule bridge, a moveable bridge with a counterweight that continuously balances the span, or “leaf,” throughout the entire upward swing in providing clearance for boat traffic. Bascule is a French term for seesaw and balance, and bascule bridges operate along the same principle
Bascule (horse), or roundness over a jump, of a horse
Originally, a form of torture. The victim is bound to a seesaw-like device with the buttocks outward, and repeatedly lifted and dropped.
A bascule lock, an antiquated, counterbalanced door lock.
A teeterboard, a circus apparatus
A character from the Iain M. Banks novel Feersum Endjinn

Le monde bascule en 2020, Sydney en tête

About Sydney
Sydney ( (listen) SID-nee) is the state capital of New South Wales and the most populous city in Australia and Oceania. Located on Australia’s east coast, the metropolis surrounds Port Jackson and extends about 70 km (43.5 mi) on its periphery towards the Blue Mountains to the west, Hawkesbury to the north, the Royal National Park to the south and Macarthur to the south-west. Sydney is made up of 658 suburbs, 40 local government areas and 15 contiguous regions. Residents of the city are known as “Sydneysiders”. As of June 2017, Sydney’s estimated metropolitan population was 5,230,330 and is home to approximately 65% of the state’s population.Indigenous Australians have inhabited the Sydney area for at least 30,000 years, and thousands of engravings remain throughout the region, making it one of the richest in Australia in terms of Aboriginal archaeological sites. During his first Pacific voyage in 1770, Lieutenant James Cook and his crew became the first Europeans to chart the eastern coast of Australia, making landfall at Botany Bay and inspiring British interest in the area. In 1788, the First Fleet of convicts, led by Arthur Phillip, founded Sydney as a British penal colony, the first European settlement in Australia. Phillip named the city Sydney in recognition of Thomas Townshend, 1st Viscount Sydney. Penal transportation to New South Wales ended soon after Sydney was incorporated as a city in 1842. A gold rush occurred in the colony in 1851, and over the next century, Sydney transformed from a colonial outpost into a major global cultural and economic centre. After World War II, it experienced mass migration and became one of the most multicultural cities in the world. At the time of the 2011 census, more than 250 different languages were spoken in Sydney. In the 2016 Census, about 35.8% of residents spoke a language other than English at home. Furthermore, 45.4% of the population reported having been born overseas, and the city has the third largest foreign born population of any city in the world after London and New York City, respectively.Despite being one of the most expensive cities in the world, Sydney frequently ranks in the top ten of lists of the most livable cities in the world. It is classified as an Alpha+ World City by Globalization and World Cities Research Network, indicating its influence in the region and throughout the world. Ranked eleventh in the world for economic opportunity, Sydney has an advanced market economy with strengths in finance, manufacturing and tourism. There is a significant concentration of foreign banks and multinational corporations in Sydney and the city is promoted as Australia’s financial capital and one of Asia Pacific’s leading financial hubs. Established in 1850, the University of Sydney is Australia’s first university and is regarded as one of the world’s leading universities. Sydney is also home to the oldest library in Australia, State Library of New South Wales, opened in 1826.Sydney has hosted major international sporting events such as the 2000 Summer Olympics. The city is among the top fifteen most-visited cities in the world, with millions of tourists coming each year to see the city’s landmarks. Boasting over 1,000,000 ha (2,500,000 acres) of nature reserves and parks, its notable natural features include Sydney Harbour, the Royal National Park, Royal Botanic Garden and Hyde Park, the oldest parkland in the country. Built attractions such as the Sydney Harbour Bridge and the World Heritage-listed Sydney Opera House are also well known to international visitors. The main passenger airport serving the metropolitan area is Kingsford-Smith Airport, one of the world’s oldest continually operating airports. Established in 1906, Central station, the largest and busiest railway station in the state, is the main hub of the city’s rail network.

Les autres capitales prendront le relais au gré des fuseaux horaires. À Paris, entre 250 000 et 300 000 personnes sont attendues sur l’avenue des Champs-Élysées, mais la grève qui perturbe les transports en commun de la capitale française pourrait les décourager. Les manifestations de « gilets jaunes » y ont été interdites.

À Londres, après être longtemps resté silencieux en raison de travaux de restauration, le carillon de Big Ben sonnera à minuit. Des feux d’artifice seront tirés depuis les rives de la Tamise.

Le monde bascule en 2020, Sydney en tête

Policiers à Copacabana

Pour les Britanniques, ce devrait être le dernier réveillon comme membres de l’Union européenne, avant le grand saut dans le Brexit programmé pour le 31 janvier.

À Moscou, le président Vladimir Poutine a appelé dans ses vœux de fin d’année les Russes à l’« unité » pour poursuivre le « développement » du pays, au 20e anniversaire de son arrivée au pouvoir en 1999. Le 31 décembre 1999, Boris Eltsine avait annoncé dans son allocution sa démission de la même fonction.

La Russie célébrera la nouvelle année au fil des fuseaux horaires qui jalonnent son immense territoire et les Moscovites se retrouveront autour du Kremlin pour assister au feu d’artifice.

À Rio de Janeiro, plus de 2000 policiers ont été mobilisés pour assurer la sécurité des festivités sur la célèbre plage de Copacabana, qui attend près de 3 millions de personnes.

Première mégapole à basculer dans la nouvelle décennie, Sydney, la plus grande ville d’Australie, a affronté une polémique sur l’opportunité de ce spectacle pyrotechnique dans le contexte des immenses incendies qui ravagent le pays.  

Depuis des semaines, les habitants de Sydney vivent dans une atmosphère polluée par un nuage de fumée toxique lié à des incendies dévastateurs qui font rage autour de la ville. Une pétition, qui a recueilli plus de 280 000 signatures, a demandé l’annulation de cet événement par respect pour les victimes.

Les autorités de la ville ont refusé d’accéder à cette demande. Les pompiers ont autorisé le spectacle, estimant qu’ayant lieu au-dessus de l’eau, il ne représentait aucun danger.  Une centaine de milliers de fusées ont illuminé durant 12 minutes le ciel de Sydney sous les yeux d’un million de spectateurs.

« Gloire à Hong Kong »

Les festivités seront, dans de nombreuses régions du globe, placées sous le signe de troubles et de bouleversements politiques.

Ainsi à Hong Kong, après plus de six mois de manifestations quasi quotidiennes, des milliers de manifestants prodémocratie ont formé de longues chaînes humaines pour attendre le passage à 2020. Les manifestants ont entonné « Gloire à Hong Kong », l’hymne de la contestation, et brandi des affiches appelant à poursuivre en 2020 la bataille pour la démocratie.  

Les grands feux d’artifice traditionnels ont été annulés pour des raisons de sécurité.

Au fur et à mesure que les fêtards tourneront la page de 2019, ils se projetteront vers 2020 et se demanderont si cette nouvelle année sera aussi tumultueuse que la précédente, marquée par un regain de manifestations pour réclamer de nouveaux systèmes politiques et des mesures contre le changement climatique.

À Hong Kong, les manifestations nées d’un projet de loi sur les extraditions vers la Chine, depuis abandonné, se sont transformées en une révolte contre la mainmise de Pékin et les protestataires semblent déterminés à poursuivre le mouvement face à un gouvernement pro-Pékin inflexible.

En 2019, des manifestations antigouvernementales ont également balayé l’Amérique latine, l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient, conduisant au départ des dirigeants au Liban, en Algérie, au Soudan et en Bolivie.

Tout au long de l’année, les questions liées au changement climatique ont donné lieu à des rassemblements à travers la planète, répondant notamment aux appels de la jeune militante suédoise Greta Thunberg. Au fil des mois les températures ont battu des records, l’Islande a perdu son premier glacier et Venise a connu des inondations historiques.