Kamala Harris tombe au combat

16

Lorsque Kamala Harris a annoncé sa candidature, je me suis dit que sa présence serait rafraîchissante pour les démocrates.   

 Elle constituait à mes yeux une belle alternative aux meneurs plus âgés que sont les Biden, Warren et Sanders. Le leadership démocrate doit se renouveler et le parcours de Harris est impressionnant. Pourtant, malgré un accueil favorable au départ, la campagne de la sénatrice s’est littéralement effondrée dans les dernières semaines.   

About Kamala
Kamala is a Sanskrit name meaning lotus, and may refer to:

Kamala Harris tombe au combat

About Harris
Harris may refer to:

Comment expliquer un tel échec? Bien des membres de son entourage ont souligné le caractère dysfonctionnel de son organisation. De sérieux problèmes de gestion du personnel et de stratégie ont miné ses chances.   

Si on a déjà comparé Kamala Harris à Barack Obama, on oublie souvent que le premier président noir de l’histoire comptait sur une équipe exceptionnelle. La responsable de la gestion de la campagne Harris était la sœur de la candidate, Mia Harris. On reproche à cette dernière d’avoir monopolisé le pouvoir décisionnel sans considération pour les opinions des divers consultants.   

Kamala Harris tombe au combat

Ouvertement ou sous le couvert de l’anonymat, des membres de la campagne déplorent aussi l’improvisation de la candidate. Kamala Harris a quelques fois mené des attaques frontales contre des candidats sans être prête à assumer les retombées ou la suite des choses. Au-delà de l’effet, on cherchait la stratégie ou la substance. Ultimement, on lui rappelle que comme candidate, c’était à elle de corriger les lacunes de son organisation.   

Les problèmes se multipliaient depuis quelques semaines et Kamala Harris se demandait si le fait d’être une femme de couleur ne nuisait pas à ses chances. Si je ne peux exclure complètement ce facteur, je pense que la candidate se cherchait plutôt une porte de sortie. Difficile d’isoler la couleur de sa peau ou son genre tant les failles de la campagne étaient nombreuses.   

Si je devais isoler un autre facteur que la mauvaise performance de son organisation, je regarderais du côté de son bilan comme procureure générale de la Californie. Le site Axios le soulignait aujourd’hui, la candidate a parfois éprouvé des difficultés à gérer les critiques à cet égard. On lui a par exemple reproché son appui à la peine de mort.   

Avec l’annonce d’aujourd’hui, c’est assurément un gros nom qui quitte la course, ne laissant que quelques joueurs sérieux sur les rangs. Si le trio de tête demeure inchangé, les Buttigieg, Bloomberg et Patrick devront profiter de l’espace libéré pour se démarquer encore plus.