Colin Kaepernick – encore beaucoup de mystère

31

La NFL aurait-elle tendu un piège au quart-arrière Colin Kaepernick en tentant de lui organiser une séance d’entraînement?

Samedi, Kaepernick a décidé de faire un pied de nez à la NFL et de tenir sa propre séance, par souci de transparence. L’athlète désirait que les médias soient présents pour filmer l’entraînement, ce qui lui a été refusé par la ligue. Ainsi, au lieu de montrer son savoir-faire au complexe d’entraînement des Falcons, tel que prévu par la NFL, il a organisé une séance sur le terrain d’une école secondaire située à Riverdale, soit à 100 kilomètres au sud d’Atlanta environ.

About Kaepernick:

Colin Kaepernick: encore beaucoup de mystère

About encore
An encore is an additional performance given by performers after the planned show has ended, usually in response to extended applause from the audience. Multiple encores are not uncommon, and they are originated spontaneously, when audiences continue to applaud and demand additional performance from the artists.

Colin Kaepernick: encore beaucoup de mystère

Aussi, huit organisations seulement ont pu le voir à l’œuvre; initialement, 25 équipes devaient être représentées à l’activité sous l’égide de la ligue.

Par ailleurs, la NFL aurait exigé à Kaepernick qu’il signe une décharge de responsabilité décrite par ses représentants comme étant «inhabituelle». Celle-ci aurait également inclus une renonciation de demande d’indemnités, selon le réseau NBC Sports. Ainsi, la NFL pouvait se protéger d’une deuxième poursuite de Kaepernick qui aurait été potentiellement plus coûteuse.

Colin Kaepernick: encore beaucoup de mystère

Colin Kaepernick: encore beaucoup de mystère

L’athlète s’était entendu avec la NFL en février dernier pour un montant d’indemnité inférieur à 10 millions $ relativement à la collusion exercée par les propriétaires du circuit à l’égard de Kaepernick.

Toujours selon NBC Sports, le négociateur en chef de la NFL, Jeff Pash, aurait rédigé la décharge et aurait tenu à ce que celle-ci soit signée. On murmure dans les coulisses que Pash aurait tiré les ficelles du plan ayant pour but de mettre Kaepernick en échec sur le plan juridique.

«Le joueur accepte qu’il ne s’agit pas d’une promesse d’emploi et comprend que sa participation à une séance d’essai ne s’inscrit pas dans des fonctions reliées à un travail au sein des parties concernées. Ça concerne plutôt son désir de prendre part à des essais dans le but d’être considéré quant à un emploi futur, a écrit la NFL dans sa décharge dont NBC Sports a obtenu copie. Le joueur est d’accord pour dire que sa participation à cette séance ne garantit pas une offre de travail de la part des entités ici évoquées.»

Lorsque les détails de la séance d’entraînement organisée par la NFL pour le quart-arrière avaient peu à peu fait surface, beaucoup de soupçons avaient déjà été éveillés. La date choisie était notamment curieuse, soit un samedi, la veille des matchs, ce qui empêchait les décideurs plus influents d’être sur place.